Périmètre de sécurité à Drancy après une fuite de mercaptan

Jérôme Comin

— 

Les syndicats de cheminots CGT-FO-Sud-CFE-CGC-CFTC ayant appelé à la grève à partir de dimanche 20H00, pour protester contre une modification des conditions de travail dans le fret, seront reçus par la direction de la SNCF mercredi matin.
Les syndicats de cheminots CGT-FO-Sud-CFE-CGC-CFTC ayant appelé à la grève à partir de dimanche 20H00, pour protester contre une modification des conditions de travail dans le fret, seront reçus par la direction de la SNCF mercredi matin. — Jean Ayissi AFP/Archives

Une fuite de gaz provenant d’un wagon-citerne a entrainé la mise en place d’un périmètre de sécurité autour de la gare de triage de Drancy (Seine-Saint-Denis) depuis 17h ce mardi. «A priori, il s'agit d’une fuite intermittente de THT (tétrahydrothiophène) que l’on nomme communément du mercaptan», détaille le lieutenant-colonel Pascal Le Testu. Soit le même gaz qui s’était échappé d’une usine chimique de Rouen en janvier, entraînant de nombreux appels d’urgence par des habitants d’Ile-de-France fortement incommodés par son odeur.

«Pas le même scénario qu’à Rouen»

«Il n'y a pas de risque pour le moment pour les populations car ne nous sommes pas sur le même scénario qu’à Rouen, rassure Pascal Le Testu. Cependant, il se peut que certaines personnes sentent l’odeur de ce gaz qui risque d’être porté par un vent de Nord-Est.» Une cinquantaine de pompiers sont actuellement dans cette gare de marchandises où sont triés de nombreux produits chimiques dangereux pour maitriser cette fuite dont l’origine n’a pas encore été déterminée.