L'écrivain et résistant Stéphane Hessel est décédé ce mercredi

DISPARITION Résistant, diplomate, intellectuel, il a publié «Indignez-vous», un manifeste au retentissement planétaire...

A.D.

— 

Charles Platiau / REUTERS

L’auteur du manifeste «Indignez-vous» est mort dans la nuit dans la nuit de mardi à mercredi, a confirmé ce mercredi matin son épouse.

Né en 1917 à Berlin, Stéphane Hessel est arrivé en France à l’âge de huit ans avant d'être naturalisé en 1937. Il fut résistant et déporté pendant la Seconde guerre mondiale. Après le conflit, il participe à l'élaboration de la Déclaration universelle des doits de l'homme.

Ancien élève de l'Ecole normale supérieure, cet ami personnel de Pierre Mendès-France et Michel Rocard avait fait carrière dans la diplomatie, notamment aux Nations-Unies, au Vietnam et à Alger. 

Il s’est notamment démarqué par ses prises de positions concernant les droits de l’homme, le droit d’asile, l’accueil des migrants, et le conflit israélo-palestinien.

>> Retrouvez ici les réactions à l'annonce du décès de Stéphane Hessel

Un succès planétaire à 93 ans

L’auteur connut un succès planétaire à l’âge de 93 ans avec son manifeste «Indignez-vous», paru en octobre 2010, traduit en 34 langues et vendu à quatre millions d’exemplaires. Un ouvrage qui donna naissance au mouvement des Indignés, et à des manifestations notamment en France, en Espagne et en Grèce.

Grand officier de la Légion d'honneur, Croix de guerre 1939-45, Rosette de la Résistance, Stéphane Hessel a également publié Danse avec le siècle (1997), Dix pas dans le nouveau siècle (2002), Citoyen sans frontières (2008), Le Chemin de l'espérance avec Edgar Morin (2011), Engagez-vous (2011), livre d'entretiens avec Gilles Vanderpooten.

«La mort est pour moi un grand projet»

En 2012, Stéphane Hessel et Albert Jacquard ont conjugué leurs voix pour lancer un appel contre l'arme atomique dans «Exigez! Un désarmement nucléaire total». Homme de gauche, il avait également apporté son soutien à François Hollande lors de la dernière campagne présidentielle. En janvier dernier, Stéphane Hessel avait enregistré une vingtaine de poèmes, d'Apollinaire à Shakespeare, de Rimbaud à Hölderlin, au profit du réseau Education sans frontières (RESF).

Stéphane Hessel envisageait l'an dernier sa propre mort sur le plateau de LCI: «Je considère qu'il ne faut pas vivre trop vieux» confiait-il, «la mort est pour moi un grand projet, je pense que de toutes les expériences qu'on fait dans une vie, l'expérience, peut-être, la plus intéressante c'est la mort. A ce moment là on va voir qu'est-ce qui reste et qu'est-ce qui vient».

Marié à Christiane Hessel Chabry, il est mort à l'âge de 95 ans.

>> Déposez vos réactions et hommages dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr