Paris: Des chèques de dix centimes pour payer la pelouse du Champ de Mars

I.R.

— 

 Paris Mayor Bertrand Delanoe attends the opening of the 95th Congress of Mayors and Presidents of Communities in France. Paris, FRANCE - 20 novembre 2012
 Paris Mayor Bertrand Delanoe attends the opening of the 95th Congress of Mayors and Presidents of Communities in France. Paris, FRANCE - 20 novembre 2012 — ALFRED/SIPA/1211

Le 13 janvier, la «manif pour tous», contre le mariage des homosexuels a réuni sur le Champs de Mars entre 340.000 selon la police et un million de personnes selon les manifestants. Face aux dégradations, le maire de Paris Bertrand Delanoë avait réclamé 100.000 euros à la Préfecture de police, qui avait autorisé la manifestation.

Les organisateurs de l’événement avaient refusé de payer mais Frigide Barjot avait encouragé les opposants au «mariage pour tous» à envoyer des «chèques allant de 10 centimes à un euro» à Bertrand Delanoë pour atteindre au final la somme réclamée de 100.000 euros.

«Défendre les pelouses partout dans Paris»

Interrogé ce matin sur France Bleu Ile-de-France, le maire de Paris a confirmé que des opposants au projet de loi avaient répondu à l’appel de Frigide Barjot. «Pour le moment, j’ai reçu je ne sais plus combien… Un certain nombre de milliers de chèques de 10 centimes d’euros, ce qui fait à peu près 3.000 euros en tout. Je ne sais même pas comment je vais faire parce qu’il faut, selon la loi, que je leur envoie un récépissé mais ça va me coûter plus cher que ce qu’ils ont envoyé.»

Arroseur arrosé? Non, assure Bertrand Delanoë qui se pose en défenseur des pelouses parisiennes. «Je n’en veux à personne en particulier mais je dois défendre les pelouses partout dans Paris quand on les abîme.»

Le maire a d’ailleurs rappelé qu’il avait demandé à Nicolas Sarkozy de payer la facture quand il avait rassemblé ses troupes au Champ de Mars. «Ce qu’il a fait», a précisé le maire de Paris. Il a par ailleurs «mis en demeure» l’association SOS Racisme de payer là encore pour la dégradation des pelouses de la capitale.