Aude: Un lycéen exclu pour avoir posté sur Facebook des messages pornographiques sur son enseignante

M.P.
— 

Un élève de terminal du lycée Jacques Ruffier de Limoux (Aude) a été renvoyé deux semaines pour avoir posté sur Facebook un message à caractère pornographique visant une professeure, rapporte La Dépêche. Il a par ailleurs dû suivre un cours avec des gendarmes spécialisé dans les nouvelles technologies et devra faire un travail d’une durée de 16 heures sur les dangers d’Internet et le présenter aux autres élèves, rapporte l’Indépendant. L’enseignante a porté plainte contre l’élève et, choquée, elle s’est vu prescrire un arrêt de travail de 15 jours. Les enseignants du lycée jugent les sanctions trop clémentes et réclament une exclusion définitive. Par solidarité, ils ont débrayé une vingtaine de minutes le 20 février.  Les élèves et les parents d’élèves, eux, jugent la sanction disproportionnée et ont lancé une pétition pour le soutenir. «C'est un garçon normal, ni un voyou ni un violeur. Autrefois il y avait le mur des WC qui servaient d'exutoire avec de la poésie bien grasse, aujourd'hui c'est le net, je ne dis pas que c'est mieux mais c'est comme ça», a expliqué à La Dépêche le responsable régional de l'UNL (union nationale des lycéens) Victor Chabert,