Suicide d'un chômeur à Nantes: Tout avait été fait, selon le directeur de Pôle emploi

SOCIAL Jean Bassères a déploré un «drame effroyable»...

avec AFP

— 

JLe journal Ouest-France sur Nantes titrait jeudi "Le litige qui tourne au drame en trois jours", tandis que son confrère Presse-Océan déplorait en Une "L'acte tragique du chômeur nantais".
JLe journal Ouest-France sur Nantes titrait jeudi "Le litige qui tourne au drame en trois jours", tandis que son confrère Presse-Océan déplorait en Une "L'acte tragique du chômeur nantais". — Alain Lemasson afp.com

Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi, a qualifié ce jeudi de «drame effroyable» le suicide d'un chômeur à Nantes, ajoutant que les agents de Pôle emploi avaient «le sentiment d'avoir fait tout ce qui était dans leur possibilité».

«On a vécu un drame effroyable», a-t-il dit sur RTL en ajoutant que le personnel de l'agence nantaise était «sous un choc assez terrible». «J'ai bien sûr une pensée pour la famille. On a essayé de tout faire pour empêcher ce drame et on n'y est pas arrivé», a regretté Jean Bassères, qui s'était rendu mercredi soir à Nantes avec le ministre du Travail Michel Sapin. Selon le directeur de Pôle emploi, ce demandeur d'emploi «n'avait pas travaillé assez pour bénéficier de l'assurance chômage».

«On a essayé de lui expliquer (...). Lorsqu'il nous a indiqué qu'il avait l'intention de s'immoler, on a alerté les services de police et de pompiers. On a réussi à le contacter, on lui a proposé un rendez-vous pour examiner toutes les possibilités de faire face à la situation. Il n'a pas voulu venir et le matin même on a encore essayé d'avoir un contact téléphonique avec lui», a raconté Jean Bassères. Selon lui, «on est tous responsables dans un tel drame». «Les agents sur place ont le sentiment d'avoir fait tout ce qui était dans leur possibilité pour éviter ce drame», a-t-il ajouté.