Un militaire français arborant un masque de tête de mort à Niono, au Mali, le 20 janvier 2013.
Un militaire français arborant un masque de tête de mort à Niono, au Mali, le 20 janvier 2013. — ISSOUF SANOGO/AFP PHOTO

Société

Foulard à la tête de mort: L'armée dément que le militaire a été condamné à 40 jours d’arrêts

ARMÉE -C'est ce qu'affirme un blog spécialisé...

Qu’est devenu le légionnaire français du 1er régiment étranger de cavalerie qui avait créé la polémique en se faisant photographier au Mali avec un foulard à tête de mort sur le visage? Un blog spécialisé dans les affaires militaires, Le Mamouth, a assuré le 7 février dernier que le soldat avait été rapatrié en France et qu’il avait été condamné à 40 jours d’arrêts. Midi-Libre a également repris cette information ce week-end, citant une source relevant «le sérieux» des informations contenues dans ce blog tenu par un journaliste spécialisé Jean-Marc Tanguy.

Contacté par 20Minutes, l’armée a réfuté ces affirmations. «C’est totalement faux, comme l’a rappelé le porte-parole jeudi dernier. Il n’y a pas eu d’évolutions, c’est toujours faux», a-t-on assuré à l’état-major des armées.

Lorsque le cliché a été publié, le 21 janvier dernier, il a immédiatement créé la polémique. Le lendemain, le porte-parole de l’armée avait déclaré que «le comportement» de ce militaire «n’est pas acceptable». «Cette image n'est pas représentative de l'action que conduit la France au Mali à la demande de l'Etat malien», avait-il ajouté, précisant qu’«une étude de sanction était en cours». Depuis, l’armée n’a pas communiqué sur les suites de l’affaire.