A Paris, un bébé est mort faute de place à la maternité

DRAME Une maman a perdu l’enfant qu’elle portait après avoir été renvoyée chez elle par la maternité Port-Royal. Le papa a porté plainte...

C.B.

— 

Photo d'illustration dans une maternité.
Photo d'illustration dans une maternité. — DIDIER PALLAGES / AFP

La maternité Port-Royal, située dans le 14e arrondissement de Paris, est-elle responsable du décès d'un bébé, mort in utero? Selon une information révélée par Le Parisien, Déborah et Stéphane, le couple qui attendait cet enfant, le pensent. Stéphane aurait porté plainte ce dimanche matin contre l’établissement hospitalier.

«Un bébé ne doit pas mourir à Paris en 2013 faute de place à l’hôpital», a déclaré Stéphane au Parisien. «Car c’est à cause d’un service débordé que Déborah, la jeune femme déjà maman, n’aurait pas pu accoucher à la date prévue. De son côté, la maternité, la plus grande de Paris, récemment rénovée, a annoncé une enquête interne "afin de comprendre ce qui s’est passé, voir si on est passé à côté de quelque chose"», note le quotidien.

«Il n’y avait plus de chambre disponible»

Déborah, dont la grossesse était considérée comme à risques, était attendue jeudi à 7h à la maternité pour le déclenchement de l'accouchement. «Le rendez-vous avait déjà été reporté, explique Stéphane, son compagnon, pompier. J’ai donc téléphoné avant de partir. On nous a demandé de ne pas venir tout de suite et d’attendre 11h. Et à 11h, il n’y avait plus de chambre disponible.»

L'hôpital étant saturé, le couple est renvoyé chez lui, malgré les inquiétudes de la jeune femme et l'insistance de son compagnon auprès des personnels. «Dans la nuit de jeudi à vendredi, Déborah réveille son mari: "Elle ne se sentait pas bien. Elle m’a dit que le bébé ne bougeait plus. On a foncé à l’hôpital, aux urgences. Ils ont fait les examens et le couperet est tombé. Le monitoring n’affichait aucun mouvement. Le médecin nous a annoncé qu’il n’y avait plus d’activité cardiaque, que notre bébé était mort in utero"», détaille Stéphane au Parisien.