Nord: Un professeur rackettait la famille d'un de ses élèves

CHANTAGE Il recevait 300 euros par mois, en échange de son silence...

M.Gr.

— 

Photo d'illustration d'élèves dans une classe.
Photo d'illustration d'élèves dans une classe. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Il avait établi un véritable contrat. Dans un lycée de la région d'Avesnes-sur-Helpe (Nord), un professeur de 53 ans avait mis en place un véritable racket, en échange de son silence, à la suite d’une supposée «grosse bêtise» de leur fils, révèle France Bleu Nord.

L'affaire remonte à décembre 2011. Pendant un cours, le professeur reçoit une boulette en papier sur la tête. Il convoque alors les parents du lycéen et leur explique souffrir de maux de tête depuis l'«agression» dont il a été victime. Pour lui, l'affaire est grave. Ainsi, pour éviter aux parents des poursuites, le professeur propose un marché financier à hauteur de 10.000 euros, finalement ramené à 7.500 euros.

Le professeur nie tout

Dans un contrat, qu'il soumet aux parents de ce jeune homme de 16 ans, il fixe les dates et le mode de paiement. Les parents signent alors un engagement à verser 300 euros par mois au professeur.

Le petit manège va fonctionner comme cela jusqu'en juin 2012, date à laquelle le lycéen est exclu de l'établissement pour «oisiveté», rapporte France Bleu Nord. Le père, qui décide de demander des explications au proviseur, finit par dévoiler le contrat conclu avec le professeur. Ce dernier, qui nie tout malgré le contrat signé, va maintenant devoir s'expliquer devant la justice. Les parents du lycéen ont en effet porté plainte contre lui.