Selon vous, la dernière publicité pour le Coca-Cola light est-elle sexiste?

DEBAT La vision d'un beau jardinier rend folles de désir un groupe de femmes buvant un soda. Deux journalistes féminines (et féministes) de «20 Minutes» réagissent...

Audrey Chauvet, Bérénice Dubuc et Christine Laemmel

— 

Capture d'écan de la nouvelle publicité Coca-Cola light.
Capture d'écan de la nouvelle publicité Coca-Cola light. — 20 MINUTES

On ne change pas une recette qui gagne: pour ses trente ans, Coca light s’est offert un spot publicitaire dans la lignée de ceux qui ont provoqué un émoi certain parmi la gent féminine. Pas de laveur de carreaux sexy cette fois, mais un jardinier aux abdos impeccables qui émoustille une bande de filles heureuses de pouvoir faire baisser leur température en sirotant leur soda préféré. Au sein de la rédaction de 20 Minutes, cette publicité a provoqué le débat: sexiste ou non?

>> Regardez la publicité en question:

Audrey, journaliste Planète: Cette pub me choque parce que…

Parce qu’elle n’est pas dégradante pour les hommes mais pour les femmes. Qu’elles soient des écervelées qui passent leur temps à rire comme des cruches, c’est une chose. Qu’elles boivent du soda LIGHT pour rester minces alors que l’homme, lui, est naturellement beau, tout le monde le sait. Mais Coca nous gratifie en plus de quelques images bien évocatrices, comme ce plan où la canette gicle en contre-plongée sur le beau jardinier, et d’un remake d’Adam et Eve au jardin d’Eden qui ne plaide pas vraiment pour la cause féministe. Ce pauvre homme qui était sainement occupé à tondre le gazon (hum…) se voit malicieusement tenté par la canette envoyée par les femmes, ce qui provoque involontairement chez lui une explosion de liquide sur son puissant corps. Et quand la femme le voit torse nu, que fait-elle sinon le geste (subtil) de porter la canette à sa bouche et d’avaler. Bref, un message bien caricatural destiné à faire appel à toutes nos représentations inconscientes du phallus, de la femme tentatrice et de l’homme dominant.

Bérénice, journaliste aux Informations générales: Cette pub ne me choque pas parce que…

Parce que je ne la sur-interprète pas! J’en reste à: «Le monsieur il enlève son T-shirt, et il est plutôt beau gosse. Graou!» Oui, parfois je laisse mon cerveau reptilien prendre le dessus. A mes yeux, ce genre de publicité est tellement rare qu’il faut en profiter. Pour une fois, ce n’est pas la femme qui est réduite à l’état d’objet. Pour une fois, c’est un homme qui se laisse tenter par un groupe de femmes. Pour une fois c’est un homme qui est assez stupide pour succomber à la tentation. Et pour une fois, c’est un homme qui a comme seul choix de jouer avec son physique pour avoir le dernier mot. Pour moi, ce spot inverse les codes misogynes traditionnels de la publicité, et remet un peu d’égalité entre hommes et femmes. Alors certes, il aurait mieux valu élever le débat plutôt que de donner aux femmes le rôle que tenaient auparavant les hommes, mais c’est déjà un premier pas. Cerise sur le gâteau: le jardinier boit lui aussi du soda light pour rester beau et mince et séduire de jolies filles. Egalité aussi devant les diktats de la minceur.

>> Et vous, trouvez-vous cette publicité choquante? Vous êtes dérangé par l’utilisation du corps masculin (comme du corps féminin) dans la publicité? Vous associez ce spot à du sexisme? A l’inverse, vous trouvez cette pub sexy ou tout simplement drôle? Déposez votre avis dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr.