Militaire arborant un foulard de tête de mort: C'est loin d'être la première photo du genre

MEDIAS La tête de mort faisait partie de l'imagerie militaire dans plusieurs pays, bien avant le jeu vidéo Call of Duty...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Un militaire français arborant un masque de tête de mort à Niono, au Mali, le 20 janvier 2013.
Un militaire français arborant un masque de tête de mort à Niono, au Mali, le 20 janvier 2013. — ISSOUF SANOGO/AFP PHOTO

La photo d’un militaire français au Mali arborant un foulard de tête de mort a déclenché une polémique. Le cliché, qui a parcouru le web lundi, et dont l’auteur a raconté les circonstances dans lesquelles il l’a prise, provoque de nombreuses réactions. François-Bernard Huyghe, directeur de recherche à l'Iris, a qualifié dans Le Monde cette photo de «dérapage dans le symbolique», alors que sur 20 Minutes, les commentaires des internautes ont été très nombreux et contrastés, allant de l’indifférence au scandale.

Rien d’original

Réaction de la part de l'état-major des armées (EMA) lundi: Diffusant jusqu’alors des images sages de soldats en préparation ou avec les militaires maliens (à voir par ici et par là), l’EMA a dû changer de registre avec la publication de cette photo. Pour le porte-parole de l’EMA, le légionnaire photographié dimanche au Mali avec un foulard de tête de mort a «un comportement qui n'est pas acceptable. Cette image n'est pas représentative de l'action que conduit la France au Mali à la demande de l'Etat malien» et de celle que mènent ses soldats souvent «au péril de leur vie», a déclaré le colonel Thierry Burkhard à la presse.

La présence d’éléments macabres sur l’habillement des soldats n’a pourtant rien d’original. Ecussons, médailles, insignes à tête de mort pullulent dans de nombreuses armées. De la tristement célèbre totenkopf, insigne des SS, aux têtes de morts des écussons de bataillons américains, en passant par la représentation liée au chant de la Légion «Mais le diable danse avec nous», ces éléments visuels rappellent visuellement le pouvoir de vie et de mort de ces hommes.

>> Ecouter par là «Mais le diable danse avec nous»

Si la photo d’un soldat arborant un foulard de tête de mort lundi a pu choquer, elle n’a pourtant rien d’une première, bien que les armées soient, par habitude, extrêmement vigilantes à leur communication. Plusieurs soldats portant ce masque, essentiellement américains, ont été pris en photo par des photographes professionnels (à voir par ici, par là, une photo de groupe ici, en intérieur, chez les pilotes, en duo, en gros plan par là.. ). Comble du paradoxe de ces militaires portant le casque de l’ONU, celui des «soldats de la paix» au Darfour, masqués par une tête de mort. Les autres clichés ont été pris essentiellement en Irak et en Afghanistan à partir de 2008.

En 2008, soit un an avant la sortie de Call of Duty - Modern Warfare 2. Plusieurs observateurs ont en effet vu dans l’accoutrement du militaire français un hommage à Ghost, un personnage de ce jeu vidéo guerrier. Mais des soldats en chair et en os ont arboré le masque de tête de mort et les grosses lunettes bien avant Simon Riley (Ghost dans le jeu)... C’est probablement ce dernier, sur les indications des conseillers militaires qui ont participé à la conception du jeu, qui s’est inspiré de la tenue des militaires.

>> 20 Minutes a testé en novembre 2012 «Call of Duty: Black ops 2», c'est à relire par là