Relaxe pour l'homme qui aurait été flashé 94 fois

A.-L.B.

— 

Un gérant d’une société de fruits et légumes originaire de Rouen, suspecté d'avoir été flashé 94 fois en excès de vitesse, a été relaxé par ce vendredi par le tribunal correctionnel de Versailles, rapporte le site du Progrès, la présidente ayant considéré que les infractions étaient «insuffisamment caractérisées».

La magistrate a motivé la relaxe car il n'y aurait aucune photo ou témoignage que c'était bien le chef d'entreprise qui était au volant, la voiture étant tant utilisée dans l'entreprise qu'à titre privé, a souligné l'avocat du chef d'entreprise. La BMW a été flashé 94 fois en 2011 et 2012, sur des trajets entre Rouen et le sud de la région parisienne, souligne le site. L'homme était poursuivi en état de récidive.