L'épidémie de gastro-entérite s'est installée en France

avec AFP

— 

L'épidémie de gastro-entérite a bien démarré et conduit en deux semaines près d'un demi-million de personnes à consulter un médecin généraliste, selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm.
L'épidémie de gastro-entérite a bien démarré et conduit en deux semaines près d'un demi-million de personnes à consulter un médecin généraliste, selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm. — Patrick Bernard afp.com

L'épidémie de gastro-entérite a bien démarré et conduit en deux semaines près d'un demi-million de personnes à consulter un médecin généraliste, selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm.Cette seconde semaine consécutive «au-dessus du seuil épidémique» confirme le «démarrage» de l'épidémie de gastro-entérite, note le réseau mercredi.

En deux semaines d'épidémie, 474.000 personnes auraient consulté leur médecin généraliste, estime-t-il. Selon son modèle de prévision basé sur des données historiques, «le niveau d'activité des diarrhées aiguës devrait commencer à diminuer cette semaine», ajoute le réseau Sentinelles.

La semaine dernière, le nombre de nouveaux cas a été de 262.000.

Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Limousin particulièrement touchés

Les régions les plus touchées la semaine dernière étaient : Midi-Pyrénées (627 cas pour 100.000 habitants), Languedoc-Roussillon (555), Limousin (514), Aquitaine (509), Centre (482), Nord-Pas-de-Calais (463), Haute-Normandie (440) et Poitou-Charentes (410).

L'âge médian des cas rapportés était de 36 ans (de 4 mois à 92 ans). Les cas ne présentaient «pas de critère particulier de gravité (0,6% des cas rapportés ont été hospitalisés)», ajoute le réseau.

Ce dernier précise qu'il surveille «le nombre de diarrhées aiguës vues en consultation (défini par au moins 3 selles liquides ou molles par jour datant de moins de 14 jours motivant la consultation)».

Par ailleurs, le réseau Sentinelles relève que douze régions étaient touchées la semaine dernière par la varicelle, de façon forte en Picardie (213 cas pour 100.000 habitants), Corse (85), Centre (80), Haute-Normandie (72) et Lorraine (63) - et modérée en Pays-de-la-Loire (37), Rhône-Alpes (33), Bretagne (25), Aquitaine (24), Limousin (24), Basse-Normandie (22) et Auvergne (20).