Une des deux lycéennes en fugue récupérée par sa famille à Notre-Dame-des-Landes

FUGUE L'autre adolescente se trouverait toujours sur le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes...

avec AFP

— 

Illustration police nationale.
Illustration police nationale. — Vincent Wartner/20 Minutes

Une des deux lycéennes du Puy-en-Velay (Haute-Loire) en fugue depuis le 4 décembre a été récupérée samedi soir par sa famille dans la zone de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes où elle avait rejoint les opposants à ce projet, a-t-on appris auprès du parquet du Puy.

Camille, 17 ans, avait elle même appelé ses parents pour leur indiquer où elle se trouvait, a précisé à l'AFP le procureur de la République Jacques Louvier. L'autre lycéenne, Geneviève, 16 ans, qui avait quitté son lycée du Puy en compagnie de Camille se trouverait toujours à Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes, mais n'a pas rejoint sa famille, a encore indiqué le procureur.

Camille, qui a été examinée au service des urgences d'un hôpital d'Angers dans la nuit de samedi à dimanche et qui a également été vue par un pédopsychiatre à la demande du parquet «est en bonne santé et va très bien», selon la même source. La jeune fille devrait être entendue par les enquêteurs dès son retour au Puy-en-Velay, notamment concernant la situation de sa camarade de fugue.