Tapie dit qu'il ne démantèlera pas son groupe de presse

Avec Reuters
— 

Bernard Tapie, qui va reprendre les quotidiens du groupe Hersant dans le sud de la France, a dit n'avoir aucune intention de démanteler le groupe, a -t -on appris jeudi, après une rencontre entre l'homme d'affaires et des responsables de Nice-Matin.

Bernard Tapie a annoncé aux dirigeants de quotidien qu'il lancerait une forme d'audit en janvier et dévoilerait précisément son plan fin janvier, a-t-on également rapporté.

Des rumeurs lui prêtent l'intention de céder Nice-Matin pour garder uniquement La Provence.

Les suspicions de la classe politique

Il s'est voulu rassurant en affirmant devant les cadres de Nice-Matin qu'à aucun moment il n'interviendrait sur la ligne éditoriale de titres et qu'il voulait que la marque soit «incontournable sur les grands événements de la région», a-t-on rapporté après la réunion de Nice.

L'homme d'affaires français et ancien patron de l'Olympique de Marseille, devait également rencontrer jeudi l'équipe de direction du quotidien La Provence, à Marseille. Cette reprise par Bernard Tapie est vue avec suspicion par la classe politique, qui a peine à croire que l'homme d'affaires ne s'en servira pas comme d'un tremplin pour la mairie de Marseille.