Max Boublil: «Certains profs peuvent rendre une matière passionnante»

INTERVIEW Nous avons rencontré l'humoriste Max Boublil pour évoquer avec lui ses souvenirs d'école...

Propos recueillis par J. K.

— 

Max Boublil sera à l'affiche des «Gamins» le 17 avril 2013.
Max Boublil sera à l'affiche des «Gamins» le 17 avril 2013. — Nicolas Hidiroglou

Etiez-vous un bon élève?

Je n'étais pas un très bon élève. J'étais pas mauvais non plus, j'avais le niveau.  Mais disons que je passais plus de temps à essayer de capter l'attention des autres par des provocations et des blagues plutôt que de briller par les études.

Dès petit ?

Ah non, petit j'étais super timide. C'était affreux. J'étais pas doué en sport et tout d'un coup on te demandait de monter à la corde devant tout le monde. Pareil, au foot, j'étais toujours le dernier qu'on choisissait. C'était genre «Si vous prenez Max nous on prend une fille!» C'est quand même une machine à humiliation... Certains profs broient les individualités, heureusement pas tous !

Quels étaient vos rapports avec les profs? 

Et bah c'est fou comme certains profs pouvaient rendre une matière passionnante et ludique. Une année j'ai eu un super prof de Français et d'un coup, je me suis mis à avoir de supers notes. Il intéressait tout le monde, il nous faisait lire des bons trucs. J'ai aussi eu un prof d'Economie, Monsieur Gonzales, qui était passionnant! Son cours était un lieu de débats. Cela nous faisait vachement progresser. Et à côté, la même année, on avait une prof de Maths qui te donnait juste envie de partir... Ca dépend vraiment de la personnalité et de l'envie du mec. De sa faculté à adapter le programme, à se l'approprier. Ca change tout !

Quelles étaient vos matières préférées?

J'adorais l'Histoire! En revanche, les maths j'ai toujours eu un peu de mal. Problèmes de logique. C'est dommage que dès l'école il n'y ait pas de programme adapté pour les élèves bon dans certains trucs mais pas dans d'autres. Les Maths ça m'a posé des problèmes jusqu'en Terminale. On devrait pouvoir choisir. On ne se spécialise qu'en Première...pourquoi pas en 3ème, même avant !

Jusqu'où êtes-vous allé dans les études?

J'ai brillamment raté mon Bac au rattrapage. Mais écrivez que j'ai un Doctorat en Physique Quantique !

Saviez-vous déjà que vous seriez artiste?

Ah oui! J'avais déjà envie d'être sur scène. D'abord j'ai voulu être chanteur, puis comique en voyant Les Nuls et les Inconnus à la télévision. 

Avez-vous croisé d'anciens profs depuis que vous êtes connu?

Bah M. Gonzales. Il a fait un diner d'anciens élèves, il y a trois-quatre ans ! C'était drôle de voir comment le temps a joué son rôle. Par exemple, le mec le plus populaire de la classe, maintenant il fait un métier à la con. Mais M. Gonzales il n'a pas changé. Il n'était pas étonné de mon parcours. Il m'a félicité, il est même venu au spectacle. 

Max Boublil sera à l'affiche des « Gamins », 1er film d'Anthony Marciano, avec Alain Chabat, le 17 avril 2013.