Michel Sardou: Depardieu «va s'emmerder comme un rat» en Belgique

EXIL FISCAL «Pour moi, la fuite n'a jamais été une stratégie», revendique le chanteur...

E.O.

— 

Michel Sardou, le 12 décembre 2012, à Bercy - Paris.
Michel Sardou, le 12 décembre 2012, à Bercy - Paris. — SPATAFORA STEPHANE/SIPA

Michel Sardou n'est pas avare de commentaires sur l'actualité. Après avoir donné son avis, lundi, sur la crise à l'UMP, le voilà qui s'exprime sur le départ de Gérard Depardieu pour la Belgique.

«Je dois dire que c'est extrêmement maladroit», estime le chanteur sur BFMTV. «Je ne juge pas Gérard, je m'en fous, il va aller s'emmerder comme un rat là-bas - il y a une justice divine quand même! - il va se faire chier comme un rat», insiste Michel Sardou, qui s'est déjà prononcé en faveur d'une taxation temporaire des plus hauts revenus.


«Pour moi, la fuite n'a jamais été une stratégie», poursuit l'artiste, qui explique: «tout ce que je fais, c'est ici que je le fais, c'est à ce pays que je dois tout. Alors si je me mettais maintenant à dire "les mecs, vous êtes dans la merde, excusez-moi, je prends l'oseille et je me tire", je ne me regarderais pas bien dans la glace». Selon lui, «le gouvernement demande deux ans d'efforts, franchement, on ne va pas mourir».

Gérard Depardieu a élu domicile à Néchin, près de la frontière franco-belge. L'acteur a d'ailleurs mis en vente l'hôtel particulier de 1.800 m2 qu'il possède à Saint Germain-des-Près, à Paris.