Prof, une carrière décortiquée

PARCOURS Du concours à la retraite, les étapes essentielles...

J. K.

— 

Au cours de sa carrière, un professeur sera affecté à des écoles et à des classes différentes.
Au cours de sa carrière, un professeur sera affecté à des écoles et à des classes différentes. — JEROME MARS / JDD / SIPA

La carrière d'un professeur n'est pas aussi figée qu'on peut le croire. On retrouve, dans l'Education nationale, de nombreux éléments diversifiant présents dans les carrières privées comme la mobilité géographique, l'avancement et la formation continue.

Tout commence par le concours. Il faut désormais être inscrit en Master 1 pour y avoir accès (contre une simple licence avant 2009). Le professorat se professionnalise donc et sa formation avec. En effet, qu'on se présente au concours pour enseigner en Primaire (concours académique) ou en Secondaire (concours national), il se passe désormais un an entre l'admissibilité et l'admission. En d'autres termes, pendant un an et avant d'être définitivement reçu, on a la possibilité de devenir agent contractuel et d'effectuer des stages, supervisés par un tuteur, pour appréhender le métier

Une fois l'admission réussie, les candidats deviennent professeurs stagiaires pendant les deux premières années, puis titulaires. Au cours de sa carrière, un professeur sera affecté à des écoles et des classes différentes, en particulier au début. Il pourra également, s'il le souhaite, demander des mutations géographiques par agrément ou nécessité familiale.

Des possibilités nombreuses et variées

Le métier peut donc offrir une grande mobilité géographique mais également professionnelle, puisqu'un professeur n'est pas tenu d'enseigner pendant toute sa carrière.

La formation continue et la promotion interne permettent en effet aux professeurs qui le souhaitent d'évoluer dans l'exercice de leur métier, ou de changer d'activités au sein de l'éducation nationale. Psychologue scolaire, postes de maître formateur, enseignant spécialisé (ASH) ou à l'étranger, inspecteur, chef d'établissement, chef de travaux dans l'enseignement technique et professionnel... Les possibilités sont nombreuses et variées.

Enfin, grâce à différents mécanismes (détachement, mise à disposition et disponibilité), un professeur peut exercer un métier différent pendant quelques années tout en conservant la possibilité de revenir à l'enseignement. 

Les inscriptions aux prochains concours seront ouvertes du 15 janvier au 21 février 2013 et l'épreuve d'admissibilité se déroulera du 13 au 27 juin 2013. Les candidats admissibles (résultats en juillet) poursuivront en Master 2 jusqu'à leur admission en juin 2014 (avec la possibilité de faire des stages).