Louis Aliot n'exclut pas des accords FN-UMP en 2014

— 

Florange, l'exil de Depardieu, le « mariage pour tous » et le revers politique à Hénin-Beaumont étaient au menu des discussions de l'émission « Mardi politique » sur RFI, en partenariat avec 20 Minutes et Le Point, qui avait pour invité Louis Aliot, vice-président du Front national. Alors que le FN a été éliminé dès le premier tour des trois législatives partielles dimanche, Louis Aliot relève toutefois les « grandes victoires idéologiques » de son parti, notamment sur les questions identitaires. Le FN a-t-il profité des bisbilles à l'UMP ? «Nous avons progressé, assure-t-il. La cote de popularité de Marine Le Pen dépassait dans les derniers sondages celle de Jean-François Copé. La popularité, c'est le vote de demain. » Quant aux prochaines échéances, il laisse la porte ouverte à d'éventuels accords entre le FN et l'UMP aux municipales. « Certains élus [frontistes] sont favorables à des discussions au niveau local. »Oihana gabriel