La police déploie ses forces sur les réseaux sociaux

Aurélie Delmas

— 

Sur Internet, la police veut rendre service et promouvoir ses métiers.
Sur Internet, la police veut rendre service et promouvoir ses métiers. — facebook

«Moderne, ouverte et transparente », tel est le nouveau credo de la police sur les réseaux sociaux. La police nationale a présenté ce mardi une nouvelle stratégie sur tous les fronts du Net qui passe par des comptes sur Facebook, Twitter, Flickr et Dailymotion.

Au menu : des applications destinées à faciliter la vie des citoyens. Il est ainsi possible de déposer une pré-plainte sur la page Facebook de la Direction générale de la police nationale (DGPN). Un service destiné « à se déployer sur tout le territoire en 2013 », explique Pascal Garibian, porte-parole de la police nationale. Il ne concerne que les vols ou dégradations et permet avant tout de gagner du temps pour faire valider la plainte dans un commissariat.

Alertes enlèvement sur Twitter
Autres options pour les utilisateurs : géolocaliser le commissariat le plus proche ou utiliser plus facilement la plateforme Pharos de lutte contre « les contenus illicites que les internautes peuvent rencontrer en naviguant ». Si l'audience reste limitée, la police est présente sur Twitter depuis le 1er décembre, « pour suivre l'actualité et relayer rapidement des informations comme des alertes enlèvement ».Enfin, par le biais de clips publiés sur Dailymotion, puis Facebook, la DGPN espère faire la promotion des divers métiers de la police, à Paris et dans les brigades de province, tout en soignant son image, notamment auprès des jeunes.