Une femme élue bâtonnier à Bordeaux: Un de ses confrères s'interroge sur ses «capacités»

E.O.
— 

Grande première: Une femme a été élue, fin novembre, bâtonnier du Barreau de Bordeaux. Anne Cadiot-Feidt est ainsi devenue la patronne des 1.300 avocats de l’Ordre, pour les deux prochaines années.

Une décision qui n’a pas plu à tous, et surtout pas à son confrère pénaliste Pierre Blazy. Ce dernier s’est interrogé, devant les caméras de France 3 sur les «capacités» du nouveau bâtonnier. «D’après moi, il faut avoir les épaules larges. Et surtout au pénal, il faut avoir les épaules très larges. Est-ce qu’une femme a les capacités pour le faire?», se demande-t-il, dans un reportage consacré à Anne Cadiot-Feidt.

«Je ne veux pas critiquer», ajoute-t-il, «mais vous n’avez pas d’avocates qui soient des avocates de renom, connues comme de grandes pénalistes, ça n’existe pas». «Avec tous les problèmes qu’il y a actuellement, je me pose la question: est-ce qu’une femme a les capacités pour supporter le poids de toutes ces affaires?», se demande-t-il encore.

(à 1'15)