Métamphétamine: Les Etats-Unis lancent une campagne choc

SANTÉ n site Internet américain a lancé une campagne contre la métamphétamine qui utilise des photos de toxicomanes dont le visage se transforme au fil des ans...

Aurélie Delmas

— 

Capture d'écran de la campagne contre la métahamphétamine sur le site rehabs.com, le 7 décembre 2012
Capture d'écran de la campagne contre la métahamphétamine sur le site rehabs.com, le 7 décembre 2012 — Rehabs.com / 20 minutes

Le site Internet Rehabs.com a lancé une campagne choc contre la consommation de méthamphétamine. Intitulée «Les horreurs de la méthamphétamine», elle met en scène une série de clichés montrant les dégâts physiques que cause cette drogue sur plusieurs années.

On y voit une compilation de portraits d’hommes et de femmes dont les visages sont de plus en plus déformés par la prise de substances. Les photos ont été prises à l’occasion d’arrestations successives de consommateurs de méthamphétamines. Le quotidien britannique Daily Mail évoque «une détérioration à la Dorian Gray choquante».

Vieillissement de la peau accéléré et chute des dents

L’idée est née en 2004, d’un policier de l’Oregon qui a constaté l’évolution sur les photographies prises au cours des arrestations. Il a alors décidé de compiler les clichés pour sensibiliser les plus jeunes aux dangers de la drogue, une idée déjà reprise notamment par la chaine australienne Fox8.

La métamphétamine est «est une drogue de synthèse, inodore, incolore et sans saveur, en cristaux, qui se fume, la plupart du temps», rappelle le spécialiste. Psycho-stimulante et plus forte que le crack, elle est extrêmement addictive.

Pour le docteur Laurent Karila, addictologue, ces images sont «une réalité» même s«il faut en consommer pendant plusieurs mois voire plusieurs années» pour que les effets soient si  marqués. Selon lui, cette drogue, qui n’existe presque pas en France, provoque à terme «un vieillissement cutané accéléré, une chute des dents, mais aussi des problèmes cardiaques, pulmonaires et diverses infections». De plus, la méthamphétamine coupe l’appétit, provoquant un amaigrissement flagrant des toxicomanes.

Une sensation d’insectes qui grouillent sous la peau

L’usage de drogues cause notamment de graves lésions sur la peau. Ces cicatrices sont les conséquences de griffures que les personnes s’infligent elles même lors d’hallucinations qui leur donnent la sensation d’insectes grouillants sous leur peau.

Pour Laurent Karila, cette campagne de communication est l’équivalent des photos-choc sur les paquets de tabac qui provoquent «un effet de dégoût». Une prévention efficace, car «il faut utiliser tous les supports» mais «insuffisante» pour le médecin qui souligne aussi l’importance de la recherche de traitements pour les toxicomanes.

Selon Rehabs.com, 439.000 personnes en consomment aux Etats-Unis, soit 0,2% de la population.

Before and After Drugs (Meth)
Before and After Drugs (Meth) via Rehabs.com