Homme tué par une auto volée à Marseille: Le conducteur présumé interpellé

ENQUÊTE 'adolescent est «très défavorablement des services de police»...

avec AFP

— 

Un mineur de 16 ans, conducteur présumé d'une voiture volée qui avait percuté samedi soir à Marseille un homme à scooter, le blessant mortellement, a été interpellé vendredi au petit matin, a-t-on appris de source proche de l'enquête.
Un mineur de 16 ans, conducteur présumé d'une voiture volée qui avait percuté samedi soir à Marseille un homme à scooter, le blessant mortellement, a été interpellé vendredi au petit matin, a-t-on appris de source proche de l'enquête. — Anne-Christine Poujoulat afp.com

Un mineur de 16 ans, conducteur présumé d'une voiture volée qui avait percuté samedi soir à Marseille un homme à scooter, le blessant mortellement, a été interpellé ce vendredi au petit matin, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

L'adolescent a été interpellé au domicile de ses parents dans la cité des Lauriers (13e arr.), dans les quartiers nord. Le jeune homme est «très défavorablement connu des services de police», a indiqué la même source.

Des «indices concordants» mettent en cause le jeune homme, dont les enquêteurs pensent qu'il aurait été au volant de la berline allemande au moment de l'accident, a-t-on précisé. Deux mineurs interpellés sur les lieux de l'accident ont déjà été mis en examen lundi dans ce dossier et écroués notamment pour homicide involontaire et port d'armes.

Association de malfaiteurs et tentative de vol

Les deux jeunes, qui faisaient partie des six occupants de la berline volée, ont également été mis en examen pour association de malfaiteurs et tentative de vol avec violences. Avant d'être interpellés samedi soir, ils avaient tenté de s'emparer d'une voiture pour fuir, molestant sa conductrice.

Trois occupants de la voiture sont toujours activement recherchés par les enquêteurs de la police marseillaise. Sur les lieux de l'accident, la police avait retrouvé samedi trois armes, dont une factice. Une quatrième a été découverte plus tard par les pompiers dans les fourrés où s'étaient cachés les deux jeunes interpellés le jour même.