Marseille: Coup de filet dans le banditisme

avec Sipa

— 

Bernard Barresi, une figure du banditisme marseillais, a été placé lundi en garde à vue dans le cadre d'un dossier connexe à l'affaire Guérini instruit par le juge marseillais Charles Duchaine, a-t-on appris mardi de source proche de l'enquête.

D'autres personnes, dont Michel Campanella, un chef d'entreprise marseillais réputé proche de Bernard Barresi, étaient également entendues par les gendarmes de la section de recherches de Marseille. Par ailleurs, plusieurs personnes ont été convoquées comme témoins, dont le maire UMP de La Ciotat, Patrick Boré.

Cette vague d'interpellations fait suite à la demande de levée d'immunité parlementaire du sénateur PS Jean-Noël Guérini en vue du placement de l'élu en garde à vue. Cette demande doit être étudiée par le bureau de la Haute Assemblée le 12 décembre.

Dans ce document, le juge Duchaine évoque «un groupement permanent formé» entre Bernard Barresi, Alexandre Guérini, frère du président du conseil général des Bouches-du-Rhône, et Patrick Boudemaghe, chef d'entreprise, mis en cause dans ce dossier de malversations présumées autour des marchés publics du département.