Affaire Merah: Deux personnes arrêtées à Albi et à Toulouse

ENQUETE Elles sont «susceptibles d’avoir apporté une aide à Merah dans la commission des faits»...

M.P. avec AFP

— 

Photo montrant Mohamed Merah, l'auteur présumé des tueries de Toulouse et Montauban en mars 2012.
Photo montrant Mohamed Merah, l'auteur présumé des tueries de Toulouse et Montauban en mars 2012. — SIPA

L'affaire Merah n'est pas tout à fait terminée. Deux personnes nées en 1974 ont été arrêtées, ce mardi, dans le cadre de l'enquête sur les éventuelles complicités dont aurait pu bénéficier le tueur au scooter. Le premier serait un homme connu de la justice et appartenant à la communauté des gens du voyage. Il a été arrêté à 7 h à son domicile, situé entre Albi et Castre. Quant à la deuxième personne, interpellée chez elle dans le quartier des Izards de Toulouse à 8h du matin, il s'agit de l'ex-compagne du premier, précise une source judiciare.

La police recherche depuis le début de l'affaire un troisième homme, présent avec Mohamed Merah et son frère Abdelkader au moment du vol du scooter qui a servi à commettre les meurtres, mais on ignorait dans l'immédiat s'il s'agissait du suspect arrêté.

Membre de la communauté du voyage

Les deux personnes, interpellés par les policiers de la DCRI (Direction centrale du Renseignement intérieur) et du Sdat (Sous-direction anti-terroriste), sont «susceptibles d’avoir apporté une aide à Merah dans la commission des faits», a précisé une source judiciaire. Samia Maktouf, avocate du père d'Abdel Chenouf, l'un des soldats tués par Mohamed Merah à Montauban, a salué ces arrestations, indiquant que «les familles se réjouissent de ces interpellations».

Mais selon l'avocate, «Souad Merah doit être entendue, tout comme Zoulhika Aziri, la mère de Mohamed Merah. Car il y a d'autres complices, notamment à l'étranger», a-t-elle précisé. «Pour les trouver il faut déclassifier les documents de la DGSE, ce que j'ai demandé au ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian».

Mohamed Merah, qui s'est revendiqué d'Al-Qaida, a tué trois militaires français et quatre personnes dans une école juive de Toulouse, dont trois enfants. Il a été tué au cours d'une intervention du Raid en mars dernier.