Déserts médicaux: Un salaire minimum de 4.600 euros pour les jeunes médecins

SANTÉ a ministre de la Santé veut garantir un salaire minimum de 55.000 euros par an pour les jeunes médecins généralistes qui iront s'installer dans les déserts médicaux…

A.D. avec agences
— 
Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé dans son bureau à Paris le 17 octobre 2012.
Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé dans son bureau à Paris le 17 octobre 2012. — A. GELEBART / 20 MINUTES

La ministre de la Santé Marisol Touraine a indiqué ce dimanche vouloir garantir aux jeunes médecins généralistes qui iront s'installer dans les déserts médicaux un salaire minimum de 55.000 euros par an, soit environ 4.600 euros par mois. «Nous allons mettre en place ce que nous appelons des postes de praticiens territoriaux de médecine générale», a indiqué la ministre dans une interview à la chaîne M6, à quelques jours de la publication de son «plan global».

«Ce sont des médecins libéraux qui (...) après leur sortie de l'internat, iront s'installer dans un territoire sensible, isolé et seront accompagnés financièrement pendant deux ans», a-t-elle expliqué. «Un jeune médecin doit gagner 55.000 euros dans l'année. S'il n'arrive pas à ce plafond-là, on lui paiera la différence entre ce qu'il a gagné et 55.000 euros, ce qui lui permet d'avoir une forme d'assurance», a-t-elle précisé.Ce soutien, financé par la sécurité sociale, durerait deux ans, «le temps d’accompagner les crédits les plus lourds», a souligné la ministre.

200 praticiens territoriaux dès 2013

«C'est dès 2013 que ces praticiens territoriaux de médecine générale seront installés. Il y en aura 200 l'année prochaine», a-t-elle ajouté. «A nous de faire en sorte qu'ils aillent à des endroits où ils sont attendus par la population avec une particulière impatience», a-t-elle dit.

Un «signal positif» pour Claude Leicher, président du syndicat MG-France, interrogé par le Parisien. Mais le professionnel estime que «cela ne changera rien. D’ici cinq ans, 13.000 généralistes vont prendre leur retraite qui est chez nous à 65 ans et bientôt 67 ans. Parallèlement, 80% des jeunes médecins sont des femmes qui attendent d’avaoir un voire des enfants avant de s’installer en libéral. Le probème est quasi-insoluble et nécessite des outils qu’on n’a pas. Deux cents médecins, le signal est fort, mais très insuffisant» estime-t-il.

«Mme Touraine ne prend pas de risque»

Aux yeux des jeunes médecins, le plan maque d’ambitions. Pour Alexandre Husson, président du syndicat des jeunes généralistes (SNJMG), «55.000 euros, ça représente huit à neuf patients par jour pendant un an, chiffre facile à atteindre. Mme Touraine ne prend donc pas de risques. Le vrai problème, c’est celui du choix de vie et d’un mode de rémunération qui favorise l’abbatage.»

La ministre doit détailler courant décembre son plan de lutte contre les déserts médicaux. Pour mémoire, le salaire moyen d’un médecin généraliste en France est de 72.000 euros.