Homoparentalité: 100 députés socialistes signent une tribune pour la procréation médicale assistée

SOCIETE Les parlementaires appellent le gouvernement à enrichir son projet de loi sur le mariage pour tous...

Corentin Chauvel avec M. Go. et M.P.

— 

Paris le 7 juin 2011. Palais Bourbon. Illustration séance Assemblée nationale. Députés. Hémicycle. Ministres.
Paris le 7 juin 2011. Palais Bourbon. Illustration séance Assemblée nationale. Députés. Hémicycle. Ministres. — ALEXANDRE GELEBART / 20 MINUTES

Les députés socialistes mettent de nouveau la pression sur François Hollande concernant le mariage gay. Cent d’entre eux ont signé une tribune, intitulée «Engagés pour l’égalité des droits», qui appuie la loi du mariage pour tous, mais surtout la procréation médicale assistée pour les femmes, une proposition qui ne devrait pas figurer dans le texte soumis au Parlement.

«Depuis quelques semaines, on entend beaucoup ceux qui sont contre, avec d’ailleurs des arguments curieux. Nous avons alors décidé de passer à l’offensive. Le groupe parlementaire doit être une force dans ce débat», explique à 20 Minutes Annick Lepetit, qui a été l’une des rédactrices de ce plaidoyer, pensé il y a environ trois semaines. «L’idée est de soutenir l’action du gouvernement, pas de lui mettre la pression. Sur ce sujet, il n’y a d’ailleurs pas de raison de le faire puisque le projet de loi a déjà été présenté en conseil des ministres, que le calendrier est en place», ajoute la députée de Paris, qui participe aux auditions de la commissions des lois sur ce sujet.

Dans ce texte diffusé lundi par Mediapart les députés socialistes, de tous âges et tendances, dénoncent ainsi les «combats d’arrière-garde» menés par l’opposition sur le sujet du mariage gay et estiment que la France doit prendre exemple sur les autres pays l’ayant adopté: «A nos frontières, en Belgique, en Espagne, des milliers de couples de même sexe se marient chaque année. Ces lois n’ont eu qu’un effet: celui de disqualifier les violences et les discriminations qui puisaient leur justification dans le fait que la loi accordait une moindre valeur aux couples de même sexe.»

«Nous soutenons l’assistance médicale à la procréation à toutes les femmes»

Les cent députés PS engagent surtout le gouvernement à aller plus loin sur l’homoparentalité et plus particulièrement sur l’assistance médicale à la procréation, réservée à l’heure actuelle aux couples hétérosexuels infertiles. «Faut-il ne rien changer, fermer les yeux sur les prises de risque et sur les inégalités provoquées par les tarifs pratiqués par les cliniques étrangères?» s’interrogent-ils. «C’est pourquoi nous soutenons l’ouverture de l’assistance médicale à la procréation à toutes les femmes», affirment-ils alors.

Les parlementaires socialistes appellent enfin le gouvernement «à tenir nos engagements» et celui-ci serait historique, selon eux. «Peu de lois marquent autant que celle-là une étape dans la marche du progrès. Nous savons combien cette réforme laissera l’empreinte de l’égalité sur le mandat de François Hollande et sur la génération qui portera son nom», expliquent-ils.

«Cent députés, c'est un très bon début»

«Le sens de cette tribune est de montrer que les parlementaires sont mobilisés pour le mariage et l'adoption, mais aussi qu'un certain nombre pensent qu'il faut mener le débat parlementaire jusqu'au bout pour compléter le texte et l'améliorer», a indiqué à Mediapart Olivier Dussopt, le député de l’Ardèche à l'origine de ce texte. «Cent députés, c'est un très bon début alors que nous n'en sommes encore qu'aux auditions et qu'il reste encore deux mois avant le débat en séance publique», a-t-il ajouté.

C’est la deuxième fois que des députés socialistes font pression de cette manière sur des questions sociétales sur lesquelles François Hollande semble hésitant, comme sur le droit de vote des étrangers aux élections locales. Fin septembre, 77 députés socialistes avaient lancé un appel au chef de l’Etat afin qu’il tienne «rapidement» sa promesse de campagne.