Sciences Po Paris: La Cour des comptes veut engager des poursuites sur la gestion de l'école

GESTION Les Sages ont enquêté pendant dix mois avant de rendre leur rapport...

M.P. avec AFP

— 

Sciences Politiques  Paris. Paris, le 6 septembre 2011
Sciences Politiques  Paris. Paris, le 6 septembre 2011 — ALEXANDRE GELEBART / 20 MINUTES

Au terme d’une enquête de dix mois sur les dérives de gestion à Sciences Po, la Cour des comptes a recommandé ce jeudi d’engager des poursuites contre l’institution. Les Sages ont annoncé jeudi avoir saisi la Cour de discipline budgétaire et financière (CDBF) sur des irrégularités constatées dans la «gestion défaillante» de l'école Sciences Po sous la direction de Richard Descoings. Elle a également transmis le dossier au parquet général, qui devra juger s'il y a lieu de lancer des poursuites pénales, a précisé son premier président, Didier Migaud, lors d'une conférence de presse. La Cour de discipline budgétaire et financière est chargée de réprimer les infractions commises en matière de finances publiques. Les sanctions prononcées sont des amendes.

Les sages de la rue Cambon ont dévoilé leur rapport à 10 heures qui portent sur une enquête sur la gouvernance de l’école de la rue Saint-Guillaume entre 2005 et 2010.

Huit mois après la mort de Descoings

Les principales critiques portent sur les «dysfonctionnements» (super-bonus des dirigeants, enseignants invisibles, logements de fonction...) dus essentiellement à un manque de contrôle interne et externe. Elles sont connues depuis juillet et des fuites du rapport intermédiaire dans la presse.

Le rapport arrive près de huit mois après la mort brutale de l'ancien directeur Richard Descoings, le 3 avril à New York, et trois semaines après la désignation de son successeur, Hervé Crès, administrateur provisoire qui a attend toujours sa désignation officielle par le gouvernement.

Première conséquence de ce rapport: le gouvernement a décidé ce jeudi de repousse sa désignation, a fait savoir Geneviève Fioraso, ministre à l'Enseignement supérieur.