Enquête en cours après une profanation dans un cimetière de Haute-Savoie

Sipa

— 

L'enquête était toujours en cours lundi après la profanation dans la nuit de samedi à dimanche d'une vingtaine de tombes dans le cimetière d'Anthy-sur-Léman (Haute-Savoie), dont quatre sépultures appartenant à de jeunes collégiens tués en 2008 lors d'une collision entre un bus et un train sur un passage à niveau à Allinges. «La profanation des tombes de ces quatre petits est-elle le fruit du hasard, ou non? Nous ne pouvons pas encore le dire», a dit à Sipa Baptiste Berrod, le commissaire de la circonscription du Léman, qui a écarté la piste d'un acte politique ou idéologique. «Les premiers éléments de l'enquête laisse penser à une beuverie qui a mal tourné» a-t-il poursuivi. La police scientifique d'Annemasse a été dépêchée sur les lieux dimanche pour procéder à des relevés d'empreintes et d'ADN sur le mobilier funéraire dégradé.