Evry: Ouverture d'une information judiciaire après des violences sur des policiers

avec AFP

— 

Une information judiciaire a été ouverte vendredi à Evry et sept jeunes hommes mis en examen ou placés sous mandat de dépôt après l'agression de policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) le 21 octobre à Vigneux-sur-Seine (Essonne), a-t-on appris vendredi auprès du parquet d'Evry.

Trois de ces jeunes hommes, dont l'un est mineur, ont été mis en examen pour des faits de violences sur personne dépositaire de l'autorité publique, participation à un attroupement armé, outrages et rébellion.

L'un d'eux, dont l'ADN a été retrouvé, a été placé en détention provisoire. Les quatre autres ont été placés sous le statut de témoins assistés, et donc laissés libres. Le parquet avait requis le placement en détention pour quatre des mis en cause.

Pierres et bâtons

Trois policiers de la BAC de Draveil avaient été pris à partie par une trentaine de personnes le 21 octobre dans le quartier de la Croix-Blanche à Vigneux-sur-Seine.

Munis de pierres et de bâtons, les assaillants s'en étaient pris aux policiers qui avaient été légèrement blessés alors qu'ils poursuivaient deux hommes suspectés d'effraction, dans ce quartier sensible.

A la suite de l'agression, le parquet d'Evry avait ouvert une enquête préliminaire pour attroupement armé, violences en réunion sur personnes dépositaires de l'ordre public, outrage et dégradation de biens publics, la voiture des policiers ayant été endommagée au cours de l'incident.