Var: Quand la gendarmerie annonce les contrôles routiers via Facebook

PREVENTION Les gendarmes du Var ont créé une page Facebook pour prévenir les automobilistes des contrôles. Une initiative qui rencontre un franc succès...

Aurélie Delmas avec agences

— 

Capture d'écran de la page Facebook de la gendarmerie du Var le 7 novembre 2012
Capture d'écran de la page Facebook de la gendarmerie du Var le 7 novembre 2012 — Compte Facebook de la Genarmerie du Var

En fond d’écran, une vue de Saint-Tropez. Un blason de la gendarmerie en profile pic’. La gendarmerie du Var recense presque 5.500 amis sur sa page Facebook inaugurée début octobre. La cause de ce succès? Les officiers, qui gèrent eux-mêmes le «mur» du réseau social, préviennent désormais de la mise en place de contrôles radars. Pratique pour les internautes qui peuvent aussi interpeller les gendarmes sur un problème personnel.

Par exemple ce mercredi, les gendarmes avertissaient: «Une série de contrôles sera organisée aujourd'hui un peu partout dans le département pour vérifier l'état des véhicules et la régularité des documents (permis de conduire et assurances par exemple).» La veille, ils mettaient en garde: «Nous porterons aujourd'hui une attention particulière sur la RN7, où nous avions relevé de nombreuses infractions il y a quinze jours. Pour rouler longtemps, roulez prudent!»

L’initiative séduit

Pour le colonel Damien Choutet, commandant du groupement de gendarmerie du Var, «le but est d'apporter une information générale sur la gendarmerie, sur son activité dans le département et surtout de délivrer des messages de prévention et de sensibilisation sur la délinquance et sur l'insécurité routière». Sur cette page, on trouve par exemple des articles de presse, des informations sur le concours pour devenir officier et des statistiques locales, précise le quotidien Var Matin.

Nombreux sont les usagers qui apprécient l’initiative. Et ils ne se privent pas de le faire savoir dans les commentaires: «Enfin une gendarmerie qui va faire de la communication et qui donne du temps, des infos», réagit une internaute. «Un grand bravo messieurs les agents pour vos initiatives et surtout pour avoir eu le courage de créer cette page!», félicite une autre.

Que dire d’un gendarme qui vous met une prune?

Rançon du succès, certains en profitent pour régler leurs comptes: «je respecte le travail des gendarmes, mais que dire d'un gendarme qui vous met une prune de 90 euros et vous prend votre carte grise pour défaut de contrôle technique alors que vous êtes aller (sic) le voir à la gendarmerie pour porter plainte pour dégradation et vols de pièce sur votre véhicule vous empêchant de vous rendre à votre rendez-vous pour passe le fameux contrôle en question? »

Dans la mesure du possible, la gendarmerie essaie de répondre aux commentaires. Un échange appréciable pour le colonel Choutet. «Certains appellent notre attention sur telle ou telle difficulté, ou certains secteurs dangereux. Cela nous permet aussi de déceler des endroits qu'on avait moins pris en compte, des phénomènes qu'on avait moins bien analysés et de pouvoir adapter notre politique de contrôle et notre présence sur le terrain».

Quant à savoir si l’initiative sera reprise ailleurs en France, libre à chaque gendarmerie de suivre l’exemple varois.

Mots-clés :