L'armoire à pharmacie idéale

SANTÉ our parer aux petits pépins de santé, prévoyez une armoire à pharmacie complète et sans médicaments superflus...

Caroline Bolivaro
— 
Le sirop, les antalgiques et le thermomètre font partie des essentiels.
Le sirop, les antalgiques et le thermomètre font partie des essentiels. — SUPERSTOCK / SUPERSTOCK / SIPA

Elle ne se mesure pas à sa taille, mais à son efficacité. Dans l’armoire à pharmacie idéale (qui a plus sa place en hauteur, pour éviter que les enfants y mettent leur nez), on n’aura pas douze produits prodiguant les mêmes soins, et les boîtes achetées en 2004 ne jouxteront pas celles de l’hiver dernier. L’essentiel est de savoir à quoi sert quoi et d’aller droit au but, en cas d’urgence. Le pharmacien Stéphane Marlot nous en dévoile une liste non exhaustive:

• Pour les maux de tête, les états grippaux, la fièvre: un antalgique type paracétamol et un analgésique tel que l’ibuprofène ou l’aspirine. Il ne faut pas confondre antalgiques et analgésiques. L’un atténue la douleur, l’autre l’élimine. «Il vaut mieux avoir les deux chez soi, explique le pharmacien. Pour un petit mal de tête, 500mg de paracétamol suffiront, tandis que pour des douleurs et de la fatigue dues à la fièvre, mieux vaudra prendre des anti-inflammatoires, ou analgésiques.»

• En cas d’ecchymoses, hématomes ou bosses: une pommade type arnica. 

• En cas de nez bouché: un flacon à l’eau de mer. «C’est un produit à la fois efficace et naturel. Il peut même s’utiliser quand on n’est pas enrhumé, dans un souci d’hygiène personnelle.»

 En cas d’égratignures: pour les enfants, un antiseptique qui ne pique pas. Un flacon d’alcool à 70° pour les adultes.

• En cas de nausées: un anti-vomitif, particulièrement apprécié lors d'une gastro-entérite ou d’une intoxication alimentaire.

• Pour la fièvre: un thermomètre médical.

• En cas de blessure: du sparadrap et des compresses stériles.

• En cas de diarrhée, un antidiarrhéique tel que le tout autant vénéré et honni Smecta. «Les gens n’aiment pas son goût, c’est évident. Mais il reste le traitement symptomatique de la diarrhée chronique le plus demandé. Son efficacité est reconnue», ajoute Stéphane Marlot.

• En cas de brûlure légère et de coups de soleil: la Biafine, référence absolue. Préférez la garder au frigo, du moins le temps de soigner la brûlure, qui peut prendre quelques jours. 

• En cas d’allergie type conjonctivite: un antiseptique oculaire comme le collyre, afin nettoyer l’œil des impuretés.

• Un sirop pour les toux grasses et un autre pour les toux sèches.