Pas-de-Calais: Les autorités sur le front des inondations

INTEMPERIES Météo France a étendu la vigilance orange aux pluies et aux crues jusqu'à lundi 16h et certaines communes pourraient être placées en état de catastrophe naturelle...

Avec Sipa

— 

Des terrains inondés près de Calais, après les fortes pluies qui se sont abattues sur la région (samedi 3 novembre 2012)
Des terrains inondés près de Calais, après les fortes pluies qui se sont abattues sur la région (samedi 3 novembre 2012) — AFP PHOTO PHILIPPE HUGUEN

Les autorités se sont mobilisées dimanche pour les victimes des inondations dans le Pas-de-Calais où certaines communes pourraient être placées en état de catastrophe naturelle dans les prochains jours. 

Le ministre délégué aux Transports Frédéric Cuvillier, s'est rendu tôt dimanche matin au Centre d'incendie et de secours de Boulogne-sur-Mer, ville dont il a été le maire, afin de faire le point sur les inondations qui frappent le Pas-de-Calais depuis plusieurs jours et remercier les équipes de secours. Plus de 500 pompiers étaient encore en alerte dimanche pour lutter contre de nouvelles inondations.

Le ministre, originaire de la région, a également saisi l'occasion pour rendre un hommage aux élus locaux, sans cesse mobilisés ces derniers jours. Il a par ailleurs annoncé que «bon nombre de communes seront accompagnées dans la procédure de reconnaissance de catastrophe naturelle», alors que Météo France a étendu la vigilance orange aux pluies et aux crues jusqu'à lundi 16h.

«On est sur le qui vive»

Une situation éprouvante pour les habitants. «On gère malgré tout mais c'est très, très dur moralement, fatigant, lassant. Notre cave a été inondée alors que nous avons toute la nourriture et les congélateurs du restaurant. On est sur le qui vive, ce soir on ne sait pas si on peut ouvrir, nous on vient d'invertir dans ce commerce, est ce qu'on doit fermer, mettre les employés au chômage technique, on attend», a déclaré Sibylle qui tient le restaurant «Au Fildelo» à Saint-Etienne-aux-Monts, l'une des communes les plus touchées, à Sipa.

Edith se promène dans la rue, encore complètement inondée il y a deux jours. Elle vient surveiller le niveau de la Liane: «Là, ça va encore mais je suis au rez-de-chaussée donc je ne peux mettre aucun meubles en hauteur et puis c'est compliqué, surélever je veux bien mais on ne sait pas évaluer, s'il faut mettre un parpaing, deux parpaing...»

Situation préoccupante

La situation météorologique s'était en effet stabilisée au cours de la nuit de samedi à dimanche dans la région, comme prévue par Météo France, ce qui a permis aux équipes de secours de se reposer et aux cours d'eau de se vider. Il est tombé sur la Liane, un cours d'eau de la région, entre 5 et 8 mm, «une forte rupture avec ces derniers jours». 

La préfecture du Pas-de-Calais reste cependant en alerte. Le Pas-de-Calais a en effet été maintenu dimanche en vigilance orange pluie et inondations, une situation qui a même été prolongée jusqu'à lundi à 16h par Météo France. Le département est en alerte aux pluies et aux crues depuis vendredi. Des rafales allant au-delà de 100 km/h constitueront «un facteur aggravant», souligne Météo France. «La persistance sur plusieurs jours de fortes précipitations rendent la situation préoccupante», analyse le prévisionniste.

Par ailleurs, quatre cours d'eau, la Liane, l'Aa, l'Hem et la Lys amont sont maintenus en vigilance crues. «Près de la Manche, un régime d'averses soutenues va se remettre en place en soirée et pendant la nuit de dimanche à lundi, notamment sur le Pas-de-Calais. Les cours d'eau placés en vigilance orange pourraient connaître de nouvelles crues importantes, crues qui ne devraient toutefois pas atteindre des niveaux aussi élevés que vendredi», indique dimanche le site Vigicrues.