Euthanasie: 89% des Français veulent que François Hollande tienne sa promesse, selon un sondage

POLITIQUE Les sondés devaient répondre à la question: «Souhaitez-vous que le président de la République tienne sa promesse de campagne en autorisant, dans le cadre d'une loi votée par le Parlement, le recours à l'euthanasie active pour les personnes en fin de vie qui en feraient la demande?»

Sipa
— 
Images tirées d'une campagne en faveur de l'euthanasie de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité  (ADMD).
Images tirées d'une campagne en faveur de l'euthanasie de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD). — ADMD

Une proportion élevée de 89% de Français souhaite que François Hollande tienne sa promesse de campagne présidentielle concernant la possibilité de «bénéficier d'une assistance médicalisée pour terminer sa fin de vie dans la dignité», selon un sondage Ifop rendu public ce mercredi et commandé par l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD).

Cette enquête a été dévoilée quelques jours avant la 5ème journée mondiale pour le droit à mourir dans la dignité vendredi, et alors que la mission présidentielle de réflexion sur la fin de vie (la mission Sicard) doit remettre ses conclusions fin décembre. 

Constance des sondages

La question posée aux personnes sondées concerne l'engagement pris par le candidat François Hollande que «toute personne majeure en phase avancée ou terminale d'une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d'une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité».

Dès lors, «souhaitez-vous que le président de la République tienne sa promesse de campagne en autorisant, dans le cadre d'une loi votée par le Parlement, le recours à l'euthanasie active pour les personnes en fin de vie qui en feraient la demande?», a-t-il été demandé à un échantillon de plus de 1.600 personnes. Les résultats qui en ressortent viennent confirmer une certaine «constance» des sondages qui se succèdent depuis 20 ans sur la position des Français en matière d'euthanasie, et ceci «quels que soient l'âge, la région, la profession et l'étiquette politique».

Mais ils sont «importants vis-à-vis de l'Église» qui estime que les politiques devraient plus s'occuper des questions de chômage que d'euthanasie et «dans un moment où les gens changent d'avis», a indiqué à Sipa Jean-Luc Romero, président de l'ADMD. De fait, les sondages ne sont «jamais en dessous de 86%» d'opinions favorables, comme l'a montré le dernier réalisé en septembre par l'Ifop pour Pélerin Magazine.

Romero: la mission Sicard est «scandaleuse»

Dans le sondage de l'ADMD, 94% des sympathisants de gauche souhaitent que le président de la République respecte son engagement, contre 84% des sympathisants de l'UMP et 89% des sympathisants du FN.

Des opinions favorables ont été recueillies chez 89% des hommes et 89% des femmes. Chez les moins de 35 ans, ils sont 90% à répondre par l'affirmative à la question posée et 81% chez les 65 ans et plus. Parmi les personnes qui se disent en faveur de l'euthanasie, 92% sont des actifs, 91% appartiennent à des catégories socioprofessionnelles supérieures (92% à des professions intermédiaires et 92% des employés et ouvriers). Quand à leurs lieux de vie: 91% habitent des communes rurales, 89% des communes urbaines de province et 84% l'agglomération parisienne.

L'ADMD réclame une légalisation de l'euthanasie et du suicide assisté ainsi qu'un accès universel aux soins palliatifs. La loi Leonetti sur la fin de vie est «une loi par des médecins pour des médecins» où «le médecin décide seul» in fine et «le patient n'est plus au centre├ de la décision, estime Jean-Luc Romero, pour qui la mission Sicard est «scandaleuse». Elle «n'a aucune crédibilité» parce qu'elle ne comprend «que des militants anti-euthanasie», ajoute-t-il.

Enquête Ifop/ADMD réalisée du 15 au 19 octobre sur un échantillon de 1.634 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.