Accident vasculaire cérébral: Le bon réflexe à adopter pour sauver des vies

SANTÉ ne campagne d'information nationale est lancée pour la 10e journée mondiale de l'AVC...

Nicolas Bégasse

— 

Capture d'écran d'une vidéo accompagnant la campagne d'information sur l'accident vasculaire cérébral lancée le 29 octobre 2012.
Capture d'écran d'une vidéo accompagnant la campagne d'information sur l'accident vasculaire cérébral lancée le 29 octobre 2012. — 20MINUTES.FR

A l’occasion de la 10e journée mondiale de l’AVC, l’association d’aide aux patients France AVC et la Société française neuro vasculaire (SFNV) lancent ce lundi une grande campagne d’information publique sur les symptômes de l’AVC et la nécessité de savoir les repérer pour alerter rapidement les secours.

La campagne est baptisée VITE, un acronyme désignant les principaux symptômes de l’accident vasculaire cérébral. «Visage paralysé, Inertie d’un membre, Trouble de la parole, En urgence, appelle le 15»: tel est le message inscrit sur les 40.000 livrets d’information et les 300.000 cartes de visites distribuées dans le cadre de la campagne d’information.

>> Comment repérer un AVC? Notre guide par ici

Celle-ci s’accompagne d’une vidéo rappelant en musique la façon d’identifier un AVC et la nécessité d’appeler le 15, même en cas de doute.

Car «VITE», c’est aussi une façon de rappeler que dans le traitement de l’accident vasculaire cérébral, la rapidité de la prise en charge est déterminante. «Chaque minute compte, dès le premier symptôme, et le pronostic d’une personne souffrant d’AVC dépend de la rapidité de sa prise en charge», rappellent les organisateurs de la campagne dans un communiqué.

Un AVC survient lorsque la circulation sanguine vers ou dans le cerveau est interrompue. Dans 80% des cas, il s'agit d'un AVC ischémique, autrement dit d'un infarctus cérébral (avec un vaisseau sanguin bouché) et dans 20% des cas d'un AVC hémorragique (c'est-à-dire l'éclatement d'un vaisseau sanguin provoquant une hémorragie dans le cerveau). Toutes les populations sont concernées, mais le principal facteur de risque est l'hypertension artérielle.

Chaque année, en France, environ 130.000 nouvelles personnes sont victimes d’AVC et 33.000 en meurent.