Toussaint: Un syndicat appelle à la grève dans les cimetières parisiens le 1er novembre

SOCIETE Il proteste contre la mobilisation de tous les personnels ce jour-là...

C.C.

— 

Le cimetière du Père Lachaise, à Paris.
Le cimetière du Père Lachaise, à Paris. — AFP PHOTO JOEL SAGET

Les Parisiens vont-ils voir les portes de leurs cimetières fermées pour la Toussaint? Le syndicat Supap-FSU a appelé le personnel d’astreinte à la grève pour le 1er novembre, rapporte Le Parisien ce vendredi.

Les revendications ne sont ni salariales ni sur les conditions de travail, mais religieuses. Le syndicat estime qu’obliger tout le personnel municipal, même celui normalement en repos, à travailler le 1er novembre est une «entrave à la liberté de culte des agents de confession chrétienne» qui ne pourront pas eux-mêmes «assister aux offices religieux» ce jour-là. La mairie de Paris demande en effet la mobilisation de tous les personnels de surveillance pour la Toussaint en raison d’un afflux plus important du public dans les cimetières.

L’histoire est ancienne puisque cela fait trois ans que le syndicat se plaint de ce problème auprès de sa direction à la mairie de Paris. Il estime qu’avant 2009, la fréquentation était plus importante et que tout le personnel n’était alors pas sollicité. «Le service public dont nous sommes les acteurs en tant que fonctionnaires et les défenseurs en tant que citoyens, ne doit pas servir de prétexte au sectarisme et à une idéologie quelque peu anti-religieuse», écrivait dès l’été dernier dans un courrier à sa direction le secrétaire de la Supap-FSU dans un courrier publié sur le site du syndicat.