Francis Heaulme, 53 ans.
Francis Heaulme, 53 ans. — V. KESSLER / REUTERS

Société

Heaulme pourrait être jugé pour l'affaire de Montigny

« Mon style, c'est l'Opinel. Et j'étrangle à mains nues… Montigny, c'est pas moi. » Malgré ses dénégations, Francis Heaulme pourrait bien être renvoyé aux assises dans l'aff...

« Mon style, c'est l'Opinel. Et j'étrangle à mains nues… Montigny, c'est pas moi. » Malgré ses dénégations, Francis Heaulme pourrait bien être renvoyé aux assises dans l'affaire du double meurtre de Montigny-lès-Metz (Moselle), commis il y a vingt-six ans. D'après les informations de L'Est Républicain, le parquet général de Metz s'apprête à requérir le renvoi devant la juridiction criminelle du « Routard du crime ». Une ordonnance doit ainsi être transmise à la chambre de l'instruction, seule habilitée à décider, ou pas, d'un nouveau procès.

Des éléments troublants
Le 28 septembre 1986, les corps de deux enfants, âgés de 8 ans, avaient été découverts le long d'une voie ferrée de Montigny-lès-Metz. Vraisemblablement tués à coups de pierres. Arrêté peu après parce qu'il vivait dans la même rue que les victimes, Patrick Dils avait été condamné à la perpétuité en 1989, avant d'être acquitté en 2002 lors d'un procès en révision. Des éléments troublants sur l'implication éventuelle de Francis Heaulme dans le meurtre étaient apparus entre-temps. A l'époque des faits, Heaulme travaillait à 400 m de la voie ferrée. Il avait reconnu s'être rendu sur les lieux du crime le jour des faits et avoir reçu des pierres jetées par les enfants. Il a même pu dessiner avec précision le plan des lieux. Auteur de neuf meurtres commis entre 1984 et 1992, ce dernier a déjà été condamné à la perpétuité.Vincent vantighem