Des boissons énergisantes "Monster Energy".
Des boissons énergisantes "Monster Energy". — RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

JUSTICE

Une famille américaine porte plainte contre une boisson énergisante après le décès de leur fille

L'adolescente de quatorze ans était décédée après avoir consommé une boisson riche en caféine...

La famille d’Anais Fournier, adolescente de quatorze ans décédée en décembre 2011, a annoncé ce vendredi qu’elle allait porter plainte contre les fabricants de la boisson énergisante Monster Energy. La quantité de caféine contenue dans cette boisson pourrait être la cause de la mort de leur fille.

Les avocats de la famille ont en effet expliqué que les 70cl de boisson absorbés par la jeune fille dans les 24h avant son décès contenaient 480mg de caféine, soit autant que quatorze canettes de Coca-Cola. L’autopsie d’Anais avait révélé une «arythmie cardiaque liée à une intoxication à la caféine».

>> Que sait-on vraiment sur ces boissons énergisantes? La réponse par ici...

«Des pièges pour les jeunes», dénonce la mère d’Anais

La famille en appelle à la Cour suprême de Californie pour obtenir une indemnisation de la part des fabricants de Monster Energy qui auraient dû, selon eux, alerter les consommateurs sur les dangers potentiels du produit. La loi américaine interdit aux boissons de contenir plus de 71,5mg de caféine par canette mais elle ne s’applique pas aux boissons énergisantes, considérées comme des compléments alimentaires. «Ces boissons sont des pièges pour les jeunes», a déclaré la mère d’Anais. «Je veux juste que Monster Energy sache que ses produits peuvent tuer.»

Le producteur, Monster Beverage, a pour sa part affirmé qu’il n’était pas au courant de cas mortels liés à ses quelque huit milliards de produits vendus dans le monde et qu’il ne se tenait aucunement responsable du décès d’Anais Fournier.