Gendarme tué par un chauffard à Nice: Un suspect a été placé en garde à vue

ENQUÊTE e coupable est activement recherché depuis mercredi...

Julien Ménielle

— 

Gendarme en observation.
Gendarme en observation. — LOIC VENANCE / AFP

Un suspect a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la mort d'un gendarme renversé mercredi à Nice par un chauffard en fuite, a annoncé ce jeudi à l'AFP le procureur. L'homme a été interpellé en début d'après-midi sur la commune de Peille et est soupçonné d'avoir «joué un rôle» dans la mort du gendarme, a commenté Eric Bedos. Il est le «principal suspect», a affirmé une source proche de l'enquête, menée par la section de recherches de Marseille.

Le véhicule aurait accéléré

Le major Daniel Briere a été mortellement percuté mercredi par un chauffard conduisant une voiture volée. «C'est une action volontaire. On reproche à cet individu d'avoir volontairement provoqué la mort de ce militaire de la gendarmerie dans l'exercice de ses fonctions, ce qui lui fait encourir la réclusion criminelle à perpétuité», a indiqué plus tôt dans la journée le procureur Eric Bedos.

Le voleur roulait voleur roulait «déjà à vive allure» lorsqu'il est apparu au volant de l'Austin mini dérobée à 20 kilomètres de là, raconte l'adjudant Sébastien Moreau. Coéquipier du gendarme décédé, celui-ci a déclaré «qu'il avait entendu le véhicule accélérer semble-t-il à la vue du gendarme», a précisé le procureur.

«Un rôle»

Le major Briere, son coéquipier et leurs collègues, «en tenue civile, porteurs de brassards tout à fait repérables, orange fluo, avec indication gendarmerie» ont tenté d'intercepter le véhicule: «L'adjudant essaie de sortir une herse pour interrompre la progression du véhicule, tandis que le major Briere, qui est le long d'un muret, sort son arme, se met face au véhicule qui venait sur lui à vive allure», a raconté Eric Bedos.

Après «les sommations d'usage» et «une sorte de bref freinage réflexe du conducteur», le chauffard aurait intentionnellement percuté le major Briere, selon le procureur, rapportant le récit de Sébastien Moreau. le fuyard a ensuite abandonné l'Austin mini après avoir tenté d'y mettre le feu.