Aéroport de Notre-Dame-des-Landes: Trois premiers opposants interpellés

De notre correspondant à Nantes, Guillaume Frouin

— 

Trois opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ont été interpellés jeudi lors de l’évacuation du lieu-dit «La Lande de Rohanne», à Notre-Dame-des-Landes, a annoncé la préfecture de Loire-Atlantique.

Une maison de Fay-de-Bretagne, «La Pointe», a également été évacuée par les forces de l’ordre. Ces interpellations surviennent alors que les militants radicaux et altermondialistes qui squattaient les lieux continuent à jouer au chat et à la souris avec les gendarmes après l’expulsion des premiers squats, mardi matin. «Les forces de l’ordre font face à des jets de pierre, de bouteilles et de cocktails molotov», affirme la préfecture.

De leur côté, les opposants disent avoir été noyés mercredi soir «sous un nuage de gaz lacrymogène» au «Sabot», une terre maraîchère qu’ils avaient défrichée collectivement en mai 2011. Ces derniers appellent à élargir la mobilisation en-dehors du bocage de Notre-Dame-des-Landes: des rassemblements étaient ainsi prévus jeudi soir devant les mairies de Nantes et de Rennes.