Mariage gay: Le maire de Sète évoque l'accouchement des «gays femelles»

M.Gr.

— 

Illustration mariage homosexuel, le 18 septembre 2012 à Paris.

 
Illustration mariage homosexuel, le 18 septembre 2012 à Paris.   — K. TRIBOUILLARD /AFP PHOTO

«Gays femelles». Ces mots, prononcés par le maire UMP de Sète (Hérault), ont été dénoncés par le Collectif contre l’homophobie (CCH) basé à Montpellier, rapporte Sud Ouest ce jeudi. Des propos que l’association qualifie «d’abjects» et que l’édile avait prononcés mardi, alors qu’il présentait les dossiers de la rentrée.

Interrogé sur le mariage homosexuel, auquel il s’est dit défavorable, François Commeinhes a parlé d’un sujet un peu absurde, ajoutant que, «même si j’ai beaucoup d’amis gays et que j’ai accouché des gays femelles, je ne vois pas ce que ça apporte sinon une couverture sociale. Mes adjoints le feront à ma place.»

Comme des animaux

Alertée par des Sétois «particulièrement choqués par les propos animaliers de leur maire», la CCH a donc décidé de demander «solennellement» à Jean-François Copé, le secrétaire général de l’UMP, de «condamner fermement ces propos et de rappeler ses troupes à l’ordre».

Reconnaissant au maire le droit d’être opposé au mariage gay, l’association a par ailleurs indiqué que l’utilisation du mot «femelles» pour parler des femmes homosexuelles témoignait du «mépris qu’ils portent aux homosexuels qu’il semble considérer comme des animaux».

Gynécologue de formation, François Commeinhes a indiqué qu’à cet effet il connaissait «la question» et que ce n’était pas des journalistes qui allaient «(lui) apprendre à différencier des gamètes mâles et femelles», rapporte Sud Ouest.