Quand les gendarmes se trompent

— 

Le jeune homme de 25 ans se souviendra longtemps de l'aire de repos de Bedenac en Charente-Maritime. A l'aube, lundi, il s‘arrête pour remplir son réservoir quand un groupe d'hommes entoure sa voiture. « Ils avaient des cagoules. Je ne sais même pas comment ils m'ont fait sortir de la voiture. Je n'ai pas touché terre. J'ai pris des coups au visage, j'ai vu un flingue sur ma tempe », raconte le conducteur au site charentelibre.fr. Il vient en fait d'être interpellé par une brigade du GIGN qui attend une voiture de la même marque que celle du jeune homme mais transportant 700 kg de cannabis. Après cette méprise, le conducteur a déposé une plainte contre le peloton.Matthieu goar