Kucheida et sa fille entendus par la justice

— 

Le maire de Liévin, Jean-Pierre Kucheida (PS), est arrivé un peu après sa fille Marie au commissariat de police de Douai, mercredi. Ils ont été entendus en garde à vue, dans le cadre d'une enquête sur des soupçons d'abus de confiance. L'audition de Jean-Pierre Kucheida, président de l'organisme Soginorpa (bailleur privé) de 2004 à juin 2012, devait se terminer en début de soirée. Les enquêteurs s'intéressent aux 47 400 € de dépenses effectuées de 2004 à 2011 via la Soginorpa, mais également à comprendre dans quelles conditions Marie Kucheida a été payée par l'association culturelle Apepac, en 2007, pour un travail qu'elle aurait facturé en tant qu'artiste. Contacté par 20 Minutes, le président d'Apepac a indiqué mercredi que l'association n'avait « rien à voir avec tout cela ». Il n'est pas improbable que le père et sa fille soient directement convoqués, par procès-verbal, devant le tribunal correctionnel, sans qu'aucune instruction judiciaire ne soit ouverte pour préciser les faits.à lille, olivier aballain