« L'idée qu'il faut ‘‘être un vrai mec'' nourrit l'homophobie »

Propos recueillispar Faustine Vincent

— 

Marie-Elisabeth Handman.
Marie-Elisabeth Handman. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Marie-Elisabeth Handman, maîtresse de conférence à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), a tenu un séminaire sur l'anthropologie de la sexualité.

Comment expliquez-vous

la violence de certaines réactions

face au projet de loi sur le mariage homosexuel et l'homoparentalité ?
La plupart de ces discours sont tenus par des gens d'Eglise ou ceux qui en sont proches. Il est difficile pour eux d'aller à l'encontre des dogmes. Par ailleurs, on vit dans une société où la virilité est encensée depuis la petite enfance. L'idée qu'il faut « être un vrai mec », « ne pas être un PD » se transmet de génération en génération, même dans les familles les plus ouvertes. Cela alimente l'homophobie. Il y a enfin la peur – socialement fabriquée - d'être attiré par une personne du même sexe, alors que dans certaines sociétés, ce n'est pas le cas, comme dans celle des Azandé au Soudan jusqu'à l'occupation britannique, ou dans d'autres endroits dans le monde où l'homosexualité est un apprentissage de la sexualité pour pouvoir remplir par la suite ses devoirs de père ou mère.
Que pensez-vous du discours,
selon lequel c'est contre-nature ?
Cela n'a pas de sens sur le plan médical, psychique et physiologique, car la bisexualité est inscrite dans la nature des êtres humains. Dans les sociétés non monothéistes, on est beaucoup plus ouvert à cette possibilité de bisexualité. L'homosexualité n'était pas considérée comme une infamie chez les Grecs et les Romains dans l'Antiquité.
Vous dites aussi que tout est plus affaire de culture que de nature…
Oui, presque rien n'est naturel chez l'être humain. Les rôles sociaux – dits féminins et masculins – relèvent d'une construction sociale. Le sexe biologique n'est pas le genre, qui est un produit de la culture. Cela peut expliquer les réactions hostiles : l'homosexualité va à l'encontre de ce que la société occidentale monothéiste a construit.