Nîmes: Un avocat tient des propos racistes en tentant de défendre son client

POLEMIQUE L'association SOS Racisme a d'ores et déjà réagi...

F.F.

— 

Gros dérapage mardi au palais de justice de Nîmes (Gard). L’avocat d’un homme qui comparaissait devant la cour d’appel pour violences contre des gendarmes alors qu’il roulait en état d’ivresse, a tenté de minimiser la conduite de son client, avançant afin de prouver la respectabilité du prévenu : «Il paie ses impôts, c’est un des rares Maghrébins qui paie ses impôts.» Une sortie que personne n’a semblé relever sur le coup.

«Aucune intention malveillante»

Mais le lendemain mercredi, les propos de l’avocat rapportés dans le compte rendu d’audience par le quotidien régional Midi Libre sont dénoncés par un communiqué de l’association SOS Racisme qui juge «inadmissible que de tels propos racistes aient été tenus dans une enceinte républicaine par un auxiliaire de justice».

Bien qu’une réunion ait été organisée par le bâtonnier en présence du défenseur , l’ordre des avocats ne s’est cependant pas particulièrement ému des paroles de l’intéressé, indiquant dans un communiqué que «si les propos ont pu blesser, ils n’étaient animés d’aucune intention malveillante».