Grenoble: Cinq mises en examen dans une affaire de proxénétisme

Chantal Féminier

— 

Dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en juin par le parquet de Grenoble pour viol sur mineur de 15 ans et proxénétisme aggravé en bande organisée, 21 personnes avaient été interpellées lundi en Isère, Savoie et Ile-de-France, par 150 gendarmes, issus notamment de la brigade de Meylan.

Parmi elles, quatre sportifs de haut niveau, étudiants en taekwondo à l’Insep (Paris). Jeudi soir, à l’issue de la garde à vue, dix hommes avaient été entendus par un juge d’instruction, dont cinq ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire. «Une autre, la tête du réseau, a regagné sa cellule d’où il gérait ses activités», a précisé un officier de gendarmerie. Ces hommes, pour la plupart majeurs, sont soupçonnés d’avoir recruté des jeunes filles mineures, fragiles, généralement en fugue, et de les avoir fait travailler à leur profit dans des chambres d’hôtel, surveillées par des «gardiens».