Allemagne: Des employés passent une soirée échangiste en notes de frais

Reuters

— 

Le groupe allemand Ergo, qui possède de nombreuses compagnies d'assurance européennes, a révélé sur Internet que certains de ses employés avaient fait passer en notes de frais une visite dans un club échangiste jamaïcain.

Le journal allemand Handelsblatt a déjà porté un coup l'an dernier à la réputation d'Ergo, propriété de Munich Re, premier réassureur au niveau mondial, lorsqu'il a révélé que l'une de ses filiales avait «récompensé» ses meilleurs employés en leur présentant des prostituées, lors d'une soirée organisée à Budapest.

Dans un souci de transparence, Ergo a lancé dimanche un site Internet sur lequel sont présentés les résultats d'un audit mené sur 500 voyages d'agrément auxquels ont participé des employés sur le compte du groupe. Les résultats de l'audit font état d'une douzaine d'incidents semblables à la soirée hongroise, dont un séjour à l'hôtel échangiste jamaïcain «Hedonism II», et une visite à un club de strip-tease estonien.

«Avec ce qui a été publié, vous pouvez vous faire votre propre idée», a déclaré Torsten Oletzky, le président du directoire d'Ergo.