Un homme ayant appelé à décapiter le directeur de «Charlie Hebdo» interpellé

CARICATURES Une enquête préliminaire a été ouverte pour «provocation à la commission d'une atteinte à la vie»...

E.O., avec AFP

— 

Un homme, soupçonné d'avoir appelé à décapiter le directeur de Charlie Hebdo sur un site jihadiste, a été interpellé samedi matin à La Rochelle, a-t-on appris de source judiciaire.
Un homme, soupçonné d'avoir appelé à décapiter le directeur de Charlie Hebdo sur un site jihadiste, a été interpellé samedi matin à La Rochelle, a-t-on appris de source judiciaire. — Fred Dufour afp.com

Un homme, soupçonné d'avoir appelé à décapiter le directeur de Charlie Hebdo sur un site jihadiste, a été interpellé ce samedi matin à La Rochelle, a-t-on appris de source judiciaire.

Cet homme, placé en garde à vue, est notamment soupçonné d'avoir écrit sur ce site Internet radical: «Qui m'apporte cette tête, c'est le vase qui déborde», a précisé cette source. Il aurait également appelé à surveiller et décapiter le directeur de l'hebdomadaire satirique, Charb, mais sans préciser son nom.

«Je ne panique pas»

Une enquête préliminaire avait été ouverte vendredi pour «provocation à la commission d'une atteinte à la vie», a précisé cette source. L'homme a été interpellé par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) et la section antiterroriste de la brigade criminelle.

«Des fous paranoïaques, il y en a toujours eu», juge Charb dans une interview au journal Sud Ouest mais «qu’ils se réclament de l’Islam ou d’autre chose, ils sont ultra-minoritaires. Maintenant, la police fait son travail». «Je ne panique pas»,  poursuit le directeur de Charlie Hebdo, car «je sais que c’est une extrême minorité. La plupart sont des malades mentaux fichés par la police».