Valérie Trierweiler devient ambassadrice de la Fondation Danielle Mitterrand

BIENFAISANCE La compagne du chef de l'Etat a inauguré une vente aux enchères au profit de l'organisation de la veuve de François Mitterrand...

Julien Ménielle

— 

Valérie Trierweiler, le 21 mai à Chicago.
Valérie Trierweiler, le 21 mai à Chicago. — AFP

D’une première dame à l’autre. Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande, est devenue ce jeudi «ambassadrice» de la Fondation Danielle Mitterrand, veuve de l’ancien chef de l’Etat disparue en novembre 2011. La journaliste a en effet inauguré une vente aux enchères au profit de l’organisation.

«Il ne s'agit pas de se substituer à la mémoire de Danielle Mitterrand»

«En juin dernier, Valérie Trierweiler avait fait part de son intention d’aider France Libertés», indique le site de l’association chargée de «construire un monde plus juste et plus solidaire dans lequel chacun puisse exercer sa liberté dans le respect de l’autre». Il s’agit là de «sa première intervention publique au côté de la Fondation», précise le site.

«Il ne s'agit pas de se substituer à la mémoire de Danielle Mitterrand, il ne s'agit pas de me mesurer à Danielle Mitterrand, ni même de me comparer, il s'agit seulement de porter ses valeurs, les valeurs qu'elle défendait», a déclaré Valérie Trierweiler lors de la vente organisée par la Fondation Pierre Bergé en hommage à l’ex-première dame.

Retour sur le devant de la scène

Quelques mois après la polémique déclenchée par son tweet de soutien à l'adversaire de Ségolène Royal aux législatives, Valérie Trierweiler fait son retour sur la scène médiatique. Plus tôt ce jeudi, Canal + a en effet confirmé discuter avec la journaliste au sujet d'une émission que cette dernière pourrait animer sur la chaîne cryptée.

«Etre ambassadrice, je vais essayer de le faire du mieux possible», a promis la compagne de François Hollande ce jeudi, saluant la mémoire de Danielle Mitterrand, «une grande dame pour qui le mot engagement avait un sens, pour qui le mot liberté avait un sens». L'événement mettait en vente 81 objets ayant appartenu à l'ancienne première dame. Valérie Trierweiler a indiqué qu'elle souhaitait bientôt prendre part à des actions de la fondation sur le thème des enfants et de l'accès à l'eau.