Scolarité des handicapés: «Le parcours de mon fils est très difficile au quotidien»

TÉMOIGNAGE ère d'un enfant handicapé, Béatrice Delaneau raconte leurs difficultés au quotidien...

Delphine Bancaud

— 

Illustration rentrée scolaire au collège et manuels.
Illustration rentrée scolaire au collège et manuels. — A. GELEBART / 20 MINUTES

«La semaine dernière, mon fils était en larmes presque tous les soir», confie Béatrice Delaneau, dont le garçon souffre de dyspraxie visuo-spatiale. «Il vient d'entrer en 6e et n'a obtenu un AVSI (auxiliaire de vie scolaire individuel) que de six heures par semaine. Or, son handicap l'empêche de faire deux tâches en même temps. Par exemple, il ne peut pas écouter l'enseignant, tout en prenant des notes. Et il n'arrive pas à se repérer dans le temps et dans l'espace, ce qui lui pose problème lorsqu'il doit passer d'une salle de classe à une autre.»

>> Rentrée ratée pour 5.000 à 6.000 handicapés. Pour tout savoir, cliquez ici.

«Lorsque je l'ai inscrit au collège, poursuit Béatrice Delaneau, son enseignante référente m'avait promis de prévenir tous les professeurs de ses difficultés. Or, cela n'a pas été fait. J'ai dû prendre rendez-vous moi-même avec ses professeurs pour leur expliquer un à un comment s'adapter à son handicap.»

«J'ai dû quitter un poste à responsabilité»

«Au quotidien, sa scolarité est très difficile, raconte cette maman. On demande aux collégiens d'être autonomes, de savoir s'organiser... C'est impossible pour lui lorsque son AVSI n'est pas là. Résultat : il a écopé d'un 2/20 en histoire, car il n'a pas réussi à finir son travail dans les temps. Il se plaint aussi d'avoir trop d'informations à digérer.»

Pour Béatrice Delaneau, «la seule solution serait qu'il soit davantage accompagné. Mais si l'on obtient plus d'aide, cela ne sera pas avant le deuxième trimestre. Je pense aussi qu'on obtiendra au maximum douze heures d'AVSI, alors qu'il aurait besoin d'être épaulé pendant vingt heures par semaine. En attendant, je fais tout pour le soutenir. J'ai dû quitter un poste à responsabilité et prendre un mi-temps pour me consacrer à lui. »

>> Votre enfant est handicapé? Est-il scolarisé? Dans quel type d'établissement? Sa rentrée s'est-elle déroulée normalement?

Racontez-nous dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr