Seuls 39 % des Français favorables

— 

« Un point de rupture majeur sur lequel il est capital que le peuple français se prononce. » C'est en ces termes que l'UMP a annoncé mercredi le lancement d'une pétition nationale contre le droit de vote des étrangers non communautaires résidant en France depuis au moins cinq ans aux élections locales. Le même jour, un sondage Ifop pour le site Atlantico indiquait que seuls 39 % des Français – contre 55 % en décembre 2011 – se disent favorables à ce droit de vote. Sur RTL mercredi matin, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a confirmé la préparation d'un projet de loi pour 2013 tout en reconnaissant qu'il serait difficile d'obtenir une majorité des trois cinquièmes au Congrès.